8 août 2014

RELAX, IT'S JUST TABOO...


Souvent, mes amis ont tentés de m'inculquer des concepts importants afin de m'aider à mieux me comporter en société. Bien que j'ai parfois beaucoup de difficulté à appliquer leurs théories, je dois avouer que dans la plupart des cas j'approuve à 100%.

La seule chose qui me cause encore des problèmes, c'est le principe selon lequel il y a des choses dont on a pas le droit de parler ou de rire. Les sujets tabous, ça m'énerve à un niveau ultimement incroyable.  

Je parle pas de situation où on ne peux pas parler d'un sujet parce qu'il y a un enfant dans la pièce. Ça, c'est un des principes que j'ai assimilés. Je n'arrive pas toujours à me museler, mais je fait de mon mieux. 

Un jour, je suis allé chez Psychose et Lebum et la fille de Lebum était là. Au lieu de parler ouvertement de sexe, on modifiait tout ce qu'on disait pour faire croire qu'on parlait de "magasinage". Je ne me rappelle pas vraiment ce qu'on a dit cette journée là , mais ça devait être assez pour que la fille de Lebum trouve qu'on magasinait bizarrement. 

Depuis il m'arrive souvent, tout seul dans mon coin, de modifier certains événements de ma vie sexuelle de cette façon. 

Cette semaine, Lolgeeks ( Mon chum ) et moi on a été magasiner. Pendant qu'on se léchait mutuellement la vitrine, un accident est survenu. Il s'est cogné le nez vraiment fort sur ma vitrine et s'est mis à saigner du nez. Ai-je besoin de vous dire que ma vitrine et mon portefeuille étaient plein de sang. J'avais l'impression de faire partie d'un sacrifice rituel vaudou! ( C'es-tu juste moi qui trouve que VOODOO c'est plus sexy que VAUDOU ! ) 

Je sais pas pourquoi, mais ça me fait rire de faire ça. 

Par contre, dans une situation où l'on est entre adultes consentants et intelligents, là ça me cause problème. J'ai un humour particulier et macabre. Les jokes de bébés mort, de viol, de meurtre, de maladies incurables, de suicides, non seulement j'en fais, mais je les ris... J'assume complètement qu'une personne n'aime pas mes plaisanteries parce que c'est contre ses valeurs, sa religion ou peu importe quel autre balais qu'elle a de pogné dans le cul. 

Par contre, ne vient pas me dire que je n'ai pas le droit de les faire.
Parce que toi tu trouve pas ça drôle, ce genre d'humour ne devrait pas se faire. C'est non seulement de l'égocentrisme mal placé, mais aussi de la censure pur et simple. 

Aussi, ne viens pas me dire que de trouver ça drôle fait de moi un monstre horrible et sans valeurs.
J'ai des valeurs, rire d'une blague sur la pédophilie ne veut pas dire que je trouve la pédophilie acceptable. Il faut savoir faire la part des choses dans la vie et SURTOUT en humour. 

J'ai la même opinion par rapport au sujet tabou dans les conversations sérieuses.  Je pense que tout est sujet à conversation, même les choses horribles. C'est pas parce qu'on en parle pas qu'elles n'existent pas. 

Je préfère la dure et cruelle réalité dans ma face à la douceur d'un voile aveuglant.  

"Vous m'adorez, ne dites pas le contraire."

1 commentaire:

Sylvain Jr. Giroux a dit…

Prions le seigneur, amen :)